Auteur : Api

Focus – Rokka : Braves of the Six Flowers

A l’instar d’Umineko, Rokka : Braves of the Six Flowers propose une intrigue où chacun est suspect. La différence ici, c’est que les protagonistes vont devoir collaborer malgré leurs suspicions afin de terrasser leurs ennemis et progresser vers la source du mal. L’enjeu est de taille puisque s’ils ne parviennent pas à déceler le traitre, c’est tout simplement le monde qui est condamné.

(suite…)

Publicités

Focus : Mob Psycho 100 S2

A l’instar de Hinamatsuri, Mob Psycho 100 nous montre un protagoniste hors du commun mais qui aspire à une vie normale. La différence ici, c’est que Mob sera souvent aux prises avec des adversaires dotés eux aussi de pouvoirs extraordinaires. Face à eux, il cherchera d’abord à discuter avant d’être généralement amené à dévoiler toute sa puissance dans des séquences d’animation dantesques.

(suite…)

Focus – Run with the Wind

A la manière de Haikyû, Run with the Wind dépeint la formation d’une jeune équipe de sportifs. De fait, les deux séries sont sensiblement similaires, tant sur le plan de la production, de la musique que du chara-design. Ceci dit, la série dont nous allons parler aujourd’hui va plutôt se concentrer sur la camaraderie qui va naitre malgré les différences de caractère et de condition physique des personnages.

(suite…)

Focus – La maison du soleil

A la manière de March comes in like a Lion, La maison du soleil met en scène des personnages à qui la vie n’a pas fait de cadeaux et qui vont trouver une famille de substitution qui les aidera à reprendre pied. La différence, c’est que l’œuvre qui nous intéresse aujourd’hui accorde une place centrale à la romance entre les deux protagonistes. Ceux-ci vont se rapprocher naturellement alors qu’ils s’apportent l’un l’autre soutien et réconfort.

(suite…)

Les idées reçues sur le marché de l’animation et du manga : les scans

Il y a quelques jours, l’auteure du manga Gangsta, KOHSKE, a fait parler d’elle suite à un tweet dans lequel elle priait les pirates d’arrêter de partager et traduire son manga sans quoi elle ne serait plus capable d’en vivre et contrainte d’arrêter son métier. Les japonais n’ont pas pour habitude d’exprimer aussi ouvertement une critique, qui plus est en anglais, c’est pourquoi son tweet a rapidement été relayé un peu partout. Or, tous les internautes ne sont pas forcément bienveillants et les remarques déplaisantes et malavisées n’ont bien sûr pas tardé. Beaucoup de choses ont été dites par rapport à la pratique des scans et de la fantrad, et il me semblait nécessaire de revenir sur certains commentaires.
(suite…)