DECOUVERTE MANGA #6 – APRES LA PLUIE, TO YOUR ETERNITY, MUSEUM.

Bonjour à tous! Aujourd’hui, je ne vous présenterai pas une unique nouveauté, mais bien trois. Pourquoi? Simplement par gain de temps. En effet, il y a plein de choses dont je voulais vous parler… mais la rédaction d’un article (me) demande beaucoup de temps. J’opte donc pour des analyses un poil plus concises, que je regrouperai au sein d’un seul et même article. J’espère que cela vous contentera tout de même, et sur ce, commençons! Lire la suite DECOUVERTE MANGA #6 – APRES LA PLUIE, TO YOUR ETERNITY, MUSEUM.

Death Note by Netflix

Je vais sans doute ne pas me faire beaucoup d’amis avec ce préambule (ni avec cet article d’ailleurs) mais je n’accroche pas à Death Note. Pourquoi me direz vous ? Parce que son intrigue me laisse de marbre et ses personnages ne sont pour moi en aucun cas attachants, et sans ces deux facteurs primordiaux, il est difficile pour moi de me sentir impliqué dans un récit. Cependant, le fait que Death Note ne m’ait pas autant touché que les nombreux fans de l’œuvre me permet néanmoins de prendre du recul quant à la future adaptation du manga par Netflix.

Mais avant de commencer toute analyse / critique du projet, commençons par remettre en contexte le cas Death Note. Qu’est-ce que Death Note ? Lire la suite Death Note by Netflix

Retour sur les animés de l’hiver 2017

Encore une fois, une saison de japanimation se termine et laisse sa place à une autre. Il est donc temps de s’attarder un peu sur ce que nous a offert de beau cet hiver 2017 en termes d’animés.

L’animé de la saison : Kono Subarashii Sekai ni Shukufuku 2

C’est après avoir entendu beaucoup de bien de la première saison que j’ai décidé de rattraper mon retard pour enchainer directement sur cette suite. La première chose à noter entre ces deux saisons, c’est ce changement graphique qui a dû en surprendre plus d’un. Certains le classeront parmi les points négatifs, mais ce serait négliger à quel point un chara-design adapté peut aider à l’animation et au potentiel comique. Maintenant que nous connaissons bien les personnages, on s’attendrait à ce qu’un humour qui fonctionne uniquement à leurs dépends finisse par s’épuiser très vite, et pourtant, les gags s’enchainent à la minute sans jamais lasser, l’opening étant d’ailleurs une excellente démonstration de ce que peut faire l’humour aidé de l’animation. Cette approche de la part du studio DEEN ne fonctionnerait certainement pas si l’on était face à un animé qui se voudrait plus sérieux, mais ici, l’équipe s’est fait plaisir avec cette adaptation et ça s’en ressent. On pourra toujours leur reprocher une certaine fainéantise au niveau de l’OST qui reprend la majorité des pistes utilisées pour la première saison, mais étant donné le nombre d’épisode encore une fois assez faible, on peut le comprendre. Attention toutefois à ne pas enchainer les épisodes ! A trop grosses doses, l’humour de la série pourrait vous lasser et ce serait vraiment dommage.

Lire la suite Retour sur les animés de l’hiver 2017

découverte manga #5 – La petite fille aux allumettes

Fiche Technique:

Auteur: Sanami Suzuki

Type: Seinen

Genre: Aventure-Fantastique

Editeur VF: Komikku

Nombre de tomes parus: 2 (5 volumes en cours au Japon)

Prix: 7,90€

Déjà connue en France pour son travail sur le triptyque Black Rock Shooter – Innocent Soul (où elle n’officiait qu’au dessin), paru il y un certain temps déjà chez Panini; Komikku nous propose de redécouvrir Sanami Suzuki au travers d’une nouvelle série, très librement inspirée du célèbre conte d’Andersen: La Petite Fille aux Allumettes. Principalement attiré par ce que l’auteure a à proposer au dessin, je me lance finalement dans ce nouveau titre… Lire la suite découverte manga #5 – La petite fille aux allumettes

L’Enfant et le maudit: Une oeuvre aux inspirations romantiques.

En début de mois paraissait le tant attendu premier volume de L‘Enfant et le maudit, dessiné et scénarisé par le génial Nagabe, qui livre ici son premier travail (pour la France, en tout cas). L’idée d’un double-écrit pour rendre hommage à l’arrivée de ce bijou a vite germée, et c’est ainsi qu’il y a quelques jours, Nico nous proposait sa vision de la relation qui unit les deux personnages principaux de l’oeuvre: Sheeva et le professeur. Je viens aujourd’hui en complément de son article délivrer une interpretation personnelle (et peut-être pas totalement partagée… vous me donnerez votre avis) d’une facette de l’ambiance complexe du manga: ses influences romantiques. Lire la suite L’Enfant et le maudit: Une oeuvre aux inspirations romantiques.

Le monde de « L’enfant et le Maudit »

Enfant-et-le-Maudit-illust-1[1]

Y-a-t’il autant de noirceur dans ce regard que de blancheur dans ce sourire ?

L’histoire :

Il y a très longtemps, dans une contrée lointaine, existaient deux pays…

« L’intérieur » où vivaient les humains, et « l’extérieur », où habitaient des créatures

monstrueuses qu’il ne fallait surtout pas toucher, sous peine de subir la malédiction.

Cette histoire commence le jour où se sont rencontrés deux êtres qui n’ auraient

jamais dû se croiser… Ils sont aussi différents que le jour et la nuit… Et malgré tout ce qui

les sépare, malgré les ténèbres qui les entourent, ils vont écrire petit à petit une fable tous

les deux…

Ma vision du titre :

Malvenue dans le pays de l’extérieur, que fait une fillette si innocente, si « blanche » dans un endroit si sombre et accompagnée d’un « maudit » ? Lire la suite Le monde de « L’enfant et le Maudit »