Animés

Zoom sur Princess Principal

Londres, XIXe siècle. Cinq jeunes filles vivent dans cette capitale divisée par un mur gigantesque d’est en ouest. Admises au sein de la prestigieuse école Queen Mayfair, ces lycéennes vont devoir jouer le rôle d’espionnes. Infiltrations et courses-poursuites palpitantes attendent nos héroïnes au coeur du monde de la nuit.

(suite…)

Publicités

Retour sur les animés de l’été 2017

Alors que les séries d’automne débutent la semaine prochaine, je suis toujours stupéfait de constater que les saisons passent et ne se ressemblent pas. Je n’avais retenu que trois titres dignes d’intérêt parmi les séries estivales et j’en ai rapidement abandonné un qui ne m’attirait plus du tout. Mais on n’est finalement jamais à l’abri d’une bonne surprise et, tandis que cette saison s’achève, je me retrouve avec deux candidats au titre de meilleur animé de l’année. La série la plus mémorable cette saison est d’ailleurs un animé qui est complètement passé sous les radars.

L’animé de la saison : Magical Circle Guru Guru

C’est en parcourant mon fil Twitter que j’ai vu passer des images de cette série qui n’est pas sans rappeler Kono Suba. Si je ne me souviens plus à qui je devais ce post, je remercie en tout cas cette personne pour m’avoir fait découvrir ce qui est probablement la série humoristique la plus drôle depuis Nichijô ! Guru guru, c’est donc l’histoire de Niké, héros malgré lui, et de Kukuri, la dernière héritière d’un clan de magicien, seuls capables de vaincre le roi-démon. Derrière ce pitch tout droit sorti d’un RPG des années 80, on se trouve face à une série parodique au possible, qui multiplie les clins d’oeil aux jeux de cette époque. Des boites de dialogue, aux animations de confusion, en passant par des effets de pixellisation lorsque la « caméra » zoome sur un personnage, toute la mise en scène s’amuse de nombreuses références et ne s’autorise aucun temps mort. On pourrait s’attendre à ce que la série cherche à s’économiser, mais il n’en est rien. Celle-ci comptera 24 épisodes au total et, jusqu’à présent, la qualité technique a toujours été irréprochable, mais venant du studio Production I.G. que vous connaissez déjà pour Psycho-Pass ou encore Haikyû, il n’y a finalement rien de très étonnant.

(suite…)

Zoom sur les animés de l’été 2017

Ah, l’été ! Le soleil, la mer, le sable fin… et la nouvelle saison d’animés ! Je dois bien avouer qu’au moment d’entamer cette nouvelle fournée d’été, j’étais assez peu convaincu par les quelques séries animées que j’avais notées. Les synopsis semblaient assez communs et aucune n’envoyaient vraiment du rêve. Mais dans chaque saison, il y a toujours quelques perles cachées, et on peut dire que cet été, on y trouve son compte.

(suite…)

Retour sur les animés du printemps 2017

Encore une fois, une saison de japanimation se termine et laisse sa place à une autre. Il est donc temps de s’attarder un peu sur ce que nous a offert de beau ce printemps 2017 en termes d’animés. Et autant le dire tout de suite, cette saison aura été en dents de scie.

L’animé de la saison : Shingeki no Bahamut : Virgin Soul

Mon avis n’aura pas beaucoup changé depuis mon zoom de mi-saison, alors inutile d’y aller par quatre chemins, la série sort clairement du lot parmi les productions de cette saison. C’était déjà le cas de la première série, Shingeki no Bahamut Genesis, qui avait fait forte impression parmi les communautés de fans. On attendait ici le studio MAPPA au tournant et, non seulement ils ne nous ont pas déçus, mais en plus ils ont réussi à proposer une suite encore meilleure. Si l’on abandonne ici le duo de protagonistes, Favaro et Kaizar, on y gagne Nina, jeune fille au caractère affirmé et qui connait une évolution notable ne serait-ce que dans cette première moitié. On reste toutefois en terrain connu avec de nombreux personnages qui étaient déjà présents dans la première saison, mais cette fois-ci le bestiaire se veut bien plus restreint, rendant le casting bien plus digeste à suivre. L’opposition entre démons, humains et dieux est au cœur du récit et ce conflit, bien plus terre à terre qu’une imminence de fin du monde, rend l’impact des scènes choc d’autant plus fort. Quand en plus l’animation reste constante et d’excellente facture tout du long, ce serait dommage de bouder son plaisir.

(suite…)

Zoom sur les animés du printemps 2017

En pleine saison de printemps où le temps oscille entre canicule et saison des pluies, une nouvelle fournée de séries animées a fait ses débuts. Ces nouvelles séries sont déjà bien entamées et le moins qu’on puisse dire c’est que cette saison regorge de très bons opening. Mais qu’en est-il des séries en elles-mêmes ? C’est ce que nous allons voir.

(suite…)

Retour sur les animés de l’hiver 2017

Encore une fois, une saison de japanimation se termine et laisse sa place à une autre. Il est donc temps de s’attarder un peu sur ce que nous a offert de beau cet hiver 2017 en termes d’animés.

L’animé de la saison : Kono Subarashii Sekai ni Shukufuku 2

C’est après avoir entendu beaucoup de bien de la première saison que j’ai décidé de rattraper mon retard pour enchainer directement sur cette suite. La première chose à noter entre ces deux saisons, c’est ce changement graphique qui a dû en surprendre plus d’un. Certains le classeront parmi les points négatifs, mais ce serait négliger à quel point un chara-design adapté peut aider à l’animation et au potentiel comique. Maintenant que nous connaissons bien les personnages, on s’attendrait à ce qu’un humour qui fonctionne uniquement à leurs dépends finisse par s’épuiser très vite, et pourtant, les gags s’enchainent à la minute sans jamais lasser, l’opening étant d’ailleurs une excellente démonstration de ce que peut faire l’humour aidé de l’animation. Cette approche de la part du studio DEEN ne fonctionnerait certainement pas si l’on était face à un animé qui se voudrait plus sérieux, mais ici, l’équipe s’est fait plaisir avec cette adaptation et ça s’en ressent. On pourra toujours leur reprocher une certaine fainéantise au niveau de l’OST qui reprend la majorité des pistes utilisées pour la première saison, mais étant donné le nombre d’épisode encore une fois assez faible, on peut le comprendre. Attention toutefois à ne pas enchainer les épisodes ! A trop grosses doses, l’humour de la série pourrait vous lasser et ce serait vraiment dommage.

(suite…)

Les animés de l’hiver 2017

La fin du mois de février approche doucement tandis que les animés de l’hiver 2017 entrent déjà pour la plupart dans leur seconde moitié. C’est donc l’occasion rêvée pour dresser une vue d’ensemble de ce que cette saison a de beau à nous offrir. Et peut-être vous donner l’envie de vous plonger dans l’une ou l’autre série.

(suite…)