Animés

Focus sur Devilman : Crybaby

Si je vous dis Parasyte, vous avez sûrement en tête l’histoire d’un ado qui se retrouve parasité et gagne alors en capacité physique et en popularité. Eh bien, Devilman : Crybaby, c’est à peu près pareil, mais les parasites en question sont des démons qui ont très soif de chair. On assiste alors rapidement à un débordement d’hémoglobine et de sexualité débridée, le tout sur fond de fin du monde, puisque cette recrudescence de démons est une réelle menace pour l’humanité.

(suite…)

Publicités

Retour sur les animés de l’automne 2017

Il y a très exactement un an, je publiais mon premier article sur ce blog. Pour célébrer cet anniversaire, je n’ai pas d’article spécial dans ma besace, mais je vais vous faire une promesse, c’est d’essayer de garder autant que possible la motivation qui m’a animé cette année. Et pour débuter 2018, on va d’abord boucler la boucle avec un nouveau bilan d’une saison automnale placée sous le signe du lion. Celle-ci aura d’ailleurs été particulièrement bonne puisque je n’ai même pas de séries décevantes à épingler. Alors comme je m’en voudrais d’en rester là, exceptionnellement, je vais mettre en avant deux épisodes qui se seront particulièrement distingués cette saison.

L’animé de la saison : March comes in like a lion S2

Selon moi, la première saison souffrait d’une omniprésence de la patte SHAFT, à grands coups d’effets visuels et de tics sonores. Le studio a finalement trouvé un équilibre avec cette seconde saison qui met cette fois la narration en valeur à travers ses effets de style et non plus l’inverse. Qui plus est, l’histoire prend une ampleur considérable lorsque le focus n’est plus sur Rei et ses tourments intérieurs, mais sur ses proches qui doivent faire face à leurs propres déchirements. Hina, écrasée entre ses propres convictions et l’inaction de la société ; Nikaidô, qui se bat littéralement à corps perdu… March comes in continue donc ce qu’il sait faire de mieux, c’est à dire proposer des drames du quotidien, en nous laissant toucher du doigt l’essence même de ses personnages.

(suite…)

Focus sur Magical Circle Guru Guru

Si je vous dis Kono Suba, vous pensez sûrement à une parodie de RPG complètement loufoque avec une bande de bras cassés pour héros. Eh bien Magical Circle Guru Guru, c’est un peu la même chose, mais avec des enfants un tantinet plus doués en guise de personnages principaux. Ces derniers étant à l’aube de leur adolescence, une romance toute mignonne vient par ailleurs s’ajouter à un humour très inventif.

(suite…)

Focus sur RWBY

Si je vous dis Harry Potter, vous pensez à un jeune orphelin qui va à l’école des sorciers vivre des aventures extraordinaires. Eh bien, RWBY c’est un peu ça, sauf qu’ici notre héroïne va à l’école pour devenir une chasseresse aguerrie, capable de terrasser les monstres qui peuplent ce monde. Elle y rencontrera celles qui seront ses futures coéquipières et, en parallèle de ses cours, va tenter de déjouer les plans d’une secte d’hommes-bêtes qui cherchent à imposer leur idéologie par la violence.

(suite…)

Zoom sur Tsuredure Children

Alors, Tsuredure Children, qu’est-ce donc ? C’est Danshi Kôkôsei no Nichijô, mais à la place d’une bande de potes, on va voir des couples se former. Basée sur le même format, la série enchaine donc diverses scénettes toujours très drôles. Mais l’aspect romantique de Tsuredure apporte en plus une touche de chaleur fort bienvenue.

(suite…)

Zoom sur One Piece Film Gold

Dans sa quête du One Piece, l’équipage au Chapeau de Paille arrive sur Grantesoro, capitale mondiale du divertissement, où les hommes fortunés viennent jouer au casino et assister aux spectacles les plus grandioses. Grantesoro est un sanctuaire imprenable contrôlé par l’Empereur de l’Or, Gild Tesoro. Même la Marine ne peut y intervenir. Mais Luffy et ses compagnons vont vite découvrir l’effrayante face cachée de cette ville et devront risquer leurs vies pour tenter de s’en échapper.

(suite…)