Retours

Retour sur les animés – Automne 2018

La saison d’automne se termine alors que celle d’hiver a déjà débuté depuis quelques semaines et, comme à chaque fois, on vous a préparé un petit article pour revenir sur les temps forts de cette saison animée qui aura compté pas mal de très bons titres.

(suite…)

Publicités

Retour sur les animés – Été 2018

La saison Printemps 2018 a souvent été qualifiée comme étant la meilleure saison de cette année 2018. L’été est synonyme de fraîcheur, cette nouvelle saison 2018 nous a-t-elle offert ce qu’on en espérait de mieux ? Ou bien nous a-t-elle déçu ? Avec mes collègues Hyamix et Moja, nous allons revenir sur cette saison au travers de 11 thèmes.

(suite…)

Retour sur les animés Printemps 2018

Tandis que l’on se remettait tout juste de la claque que nous avait filé la saison d’hiver, certains avaient déjà les yeux braqués vers les animés à venir, qualifiant déjà le printemps de meilleure saison d’animé de l’année. Alors concrètement, est-ce que cette nouvelle fournée qui a débarqué avec le printemps a-t-elle été à la hauteur des attentes ? C’est ce que nous allons voir tout de suite dans ce petit bilan où, accompagné de mes collègues Moja et Hyamix, nous allons revenir en 10 thèmes sur cette saison.

(suite…)

Retour sur les animés Hiver 2018

Si la saison Printemps 2018 vient tout juste de débuter, la saison Hiver 2018 ne doit pas pour autant être oubliée. Avec ses nombreux SoL (Slice of Life) et l’apparition de quelques titres accrocheurs, il est vrai que cette saison s’est définie à mon sens par une certaine douceur.

Pour marquer le coup, Moja, Hyamix et moi-même vous proposons de revenir sur cette saison au travers de 10 thématiques où chaque rédacteur de l’équipe donnera son avis personnel.

(suite…)

Retour sur les animés de l’automne 2017

Il y a très exactement un an, je publiais mon premier article sur ce blog. Pour célébrer cet anniversaire, je n’ai pas d’article spécial dans ma besace, mais je vais vous faire une promesse, c’est d’essayer de garder autant que possible la motivation qui m’a animé cette année. Et pour débuter 2018, on va d’abord boucler la boucle avec un nouveau bilan d’une saison automnale placée sous le signe du lion. Celle-ci aura d’ailleurs été particulièrement bonne puisque je n’ai même pas de séries décevantes à épingler. Alors comme je m’en voudrais d’en rester là, exceptionnellement, je vais mettre en avant deux épisodes qui se seront particulièrement distingués cette saison.

L’animé de la saison : March comes in like a lion S2

Selon moi, la première saison souffrait d’une omniprésence de la patte SHAFT, à grands coups d’effets visuels et de tics sonores. Le studio a finalement trouvé un équilibre avec cette seconde saison qui met cette fois la narration en valeur à travers ses effets de style et non plus l’inverse. Qui plus est, l’histoire prend une ampleur considérable lorsque le focus n’est plus sur Rei et ses tourments intérieurs, mais sur ses proches qui doivent faire face à leurs propres déchirements. Hina, écrasée entre ses propres convictions et l’inaction de la société ; Nikaidô, qui se bat littéralement à corps perdu… March comes in continue donc ce qu’il sait faire de mieux, c’est à dire proposer des drames du quotidien, en nous laissant toucher du doigt l’essence même de ses personnages.

(suite…)

Retour sur les animés de l’été 2017

Alors que les séries d’automne débutent la semaine prochaine, je suis toujours stupéfait de constater que les saisons passent et ne se ressemblent pas. Je n’avais retenu que trois titres dignes d’intérêt parmi les séries estivales et j’en ai rapidement abandonné un qui ne m’attirait plus du tout. Mais on n’est finalement jamais à l’abri d’une bonne surprise et, tandis que cette saison s’achève, je me retrouve avec deux candidats au titre de meilleur animé de l’année. La série la plus mémorable cette saison est d’ailleurs un animé qui est complètement passé sous les radars.

L’animé de la saison : Magical Circle Guru Guru

C’est en parcourant mon fil Twitter que j’ai vu passer des images de cette série qui n’est pas sans rappeler Kono Suba. Si je ne me souviens plus à qui je devais ce post, je remercie en tout cas cette personne pour m’avoir fait découvrir ce qui est probablement la série humoristique la plus drôle depuis Nichijô ! Guru guru, c’est donc l’histoire de Niké, héros malgré lui, et de Kukuri, la dernière héritière d’un clan de magicien, seuls capables de vaincre le roi-démon. Derrière ce pitch tout droit sorti d’un RPG des années 80, on se trouve face à une série parodique au possible, qui multiplie les clins d’oeil aux jeux de cette époque. Des boites de dialogue, aux animations de confusion, en passant par des effets de pixellisation lorsque la « caméra » zoome sur un personnage, toute la mise en scène s’amuse de nombreuses références et ne s’autorise aucun temps mort. On pourrait s’attendre à ce que la série cherche à s’économiser, mais il n’en est rien. Celle-ci comptera 24 épisodes au total et, jusqu’à présent, la qualité technique a toujours été irréprochable, mais venant du studio Production I.G. que vous connaissez déjà pour Psycho-Pass ou encore Haikyû, il n’y a finalement rien de très étonnant.

(suite…)

Retour sur les animés du printemps 2017

Encore une fois, une saison de japanimation se termine et laisse sa place à une autre. Il est donc temps de s’attarder un peu sur ce que nous a offert de beau ce printemps 2017 en termes d’animés. Et autant le dire tout de suite, cette saison aura été en dents de scie.

L’animé de la saison : Shingeki no Bahamut : Virgin Soul

Mon avis n’aura pas beaucoup changé depuis mon zoom de mi-saison, alors inutile d’y aller par quatre chemins, la série sort clairement du lot parmi les productions de cette saison. C’était déjà le cas de la première série, Shingeki no Bahamut Genesis, qui avait fait forte impression parmi les communautés de fans. On attendait ici le studio MAPPA au tournant et, non seulement ils ne nous ont pas déçus, mais en plus ils ont réussi à proposer une suite encore meilleure. Si l’on abandonne ici le duo de protagonistes, Favaro et Kaizar, on y gagne Nina, jeune fille au caractère affirmé et qui connait une évolution notable ne serait-ce que dans cette première moitié. On reste toutefois en terrain connu avec de nombreux personnages qui étaient déjà présents dans la première saison, mais cette fois-ci le bestiaire se veut bien plus restreint, rendant le casting bien plus digeste à suivre. L’opposition entre démons, humains et dieux est au cœur du récit et ce conflit, bien plus terre à terre qu’une imminence de fin du monde, rend l’impact des scènes choc d’autant plus fort. Quand en plus l’animation reste constante et d’excellente facture tout du long, ce serait dommage de bouder son plaisir.

(suite…)