Un lorrain au Japon : Tribulations 99

Le Japon est un pays qui fait rêver beaucoup de monde, en particulier en France où la pop-culture nippone a su toucher bien des gens, mais où les traditions du pays donnent même envie aux touristes de tous âges de visiter temples, parcs et festivals en tous genres. Et je mentirais si je disais que ce n’était pas mon cas.

(suite…)

Publicités

Barakamon de « YOSHINO Satsuki »

 

Si il y a bien un genre que j’adore, c’est le Slice of Life.

Très souvent dans les titres de ce genre, on côtoie des personnages qui pourraient nous ressembler et auxquels il est plus facile de s’identifier. L’auteur utilise beaucoup d’humour, de complicité et nous délivre une histoire captivante et très bien développée sur n’importe quel sujet.

Je vais ici vous parler de Barakamon, qui se déroule principalement sur une île et, comme pour Space Brothers, l’aventure commence sur un coup de tête qui va déclencher une montagne d’évènements ! (suite…)

DÉCOUVERTE MANGA #16 – DERNIÈRE HEURE.

Bonjour à tous, et bienvenue sur le blog pour une nouvelle découverte manga! Découverte manga qui arrive un peu tard, puisque je vais vous parler de Dernière Heure, dont le premier volume est paru il y a déjà quelques mois! Mais pour ma défense, le second venant tout juste de sortir, il n’est pas trop tard pour découvrir cette nouvelle pépite Made in Akata! (suite…)

DÉCOUVERTE MANGA #15 – LES RÔDEURS DE LA NUIT.

Habituellement, l’arrivée d’un nouveau titre phare du Shonen Jump en France ne se fait pas sans bruit. Entre communication abusive des éditeurs et engouement de masse, la chose passe rarement inaperçue.
Et pourtant, sortait la semaine dernière Les Rôdeurs de la nuit, mieux connu de certains sous le nom de Kimetsu no Yaiba, dans l’indifférence la plus totale (et j’exagère à peine). Pour tout vous dire, à la librairie que je fréquente, beaucoup d’habitués qui lisent le titre en scan ont été surpris de le voir en rayon, beaucoup ignorant même que ce dernier devait sortir en France… et ça, c’est quand même dingue. Et ça peut s’expliquer par une chose… Panini. (suite…)