Le Lézard Noir

DECOUVERTE MANGA #12 – JE SUIS SHINGO.

A la mi-juin, Le Lézard noir nous offrait un des plus grands titres du maitre de l’horreur, Kazuo Umezu: Je suis Shingo. Ici, l’auteur propose un récit plutôt orienté science-fiction, qui contraste avec ses sorties françaises les plus récentes, plutôt tournées fantastique/horreur. S’inscrivant dans l’oeuvre d’un mangaka d’exception, Je suis Shingo parvient-il à mêler ambitions SF et tension horrifique? (suite…)

Publicités

Découverte manga #2 – La Cantine de minuit

 

Fiche technique

Auteur: Yarô Abe

Type: Seinen

Genre: Tranche de vie-Gastronomie

Editeur VF: Le Lézard noir

Nombre de tomes parus: 1 (17 en cours au Japon)

Prix: 18€

En voyant le titre et le synopsis de La Cantine de minuit, j’étais resté plutôt sceptique. Je ne doutais pas des qualités du manga, mais n’arrivais pas bien à le cerner. J’ai finalement fait confiance au Lézard noir, qui jusqu’ici, ne m’a jamais déçu… et ce n’est pas avec ce titre que cela va changer.

La cantine de minuit, c’est le surnom qu’ont donnés les habitués à ce petit restaurant, situé au coin d’une ruelle de Shinjuku; qui, de minuit à sept heures du matin, accueille ceux que la lumière ou l’odeur ont attirés. Dans ce petit boui boui, à l’écart du quartier agité, chacun se livre et se délivre sous l’oreille attentive du patron et des autres clients. (suite…)

En Février pense à Mars !

Le mois de Février est déjà là, les sorties et annonces continuent de se bousculer. Voici ce que j’ai le plus apprécié et ce que j’attend pour le reste de l’année.

 

Les lectures qui m’ont marqué :

 

fleurs-du-mal-couv1-555x846

Les Fleurs du mal chez Ki-oon

Une ville de province banale, un collège banal, un quotidien banal. Takao, élève moyen et timide, se sent enfermé dans ce monde étroit. Il n’a qu’une échappatoire : la lecture. Il est surtout fasciné par l’étrangeté des Fleurs du mal de Baudelaire. Ce recueil est devenu son livre de chevet, tout autant que son moyen de se différencier dans un monde gris où tout le monde se ressemble. Il existe pourtant un élément de surprise incontrôlable dans son univers : Sawa, assise derrière lui en classe, refuse toute autorité en bloc. “Cafards !”, “Larves !” : elle ne rate pas une occasion d’exprimer sa haine et son mépris, même envers ses professeurs. Crainte de tous, elle est l’élément déviant de la classe. Mais Takao préfère se concentrer sur la populaire Nanako. Il ne lui a jamais parlé et se contente de la regarder de loin. Alors quand il trouve abandonnés dans la salle de classe les vêtements de sport de l’objet de ses fantasmes, il ne peut s’empêcher de les ramasser… et de s’enfuir en les emportant, sur un coup de tête ! Pas de chance pour lui, Sawa l’a surpris en plein forfait… Avec un grand sourire, elle commence à le faire chanter : s’il ne veut pas qu’elle le dénonce, il doit obéir à ses ordres, même les plus fous !

(suite…)