10 ans de japanimation

Je n’arrive toujours pas à me représenter ce que signifie 10 ans à regarder des animés de façon régulière. J’ai l’impression que des séries que j’ai visionnées en 2010-2011 datent d’hier, tant elles ont impacté ma vie. Il y a eu une période néanmoins très compliquée pour moi où les animes commençaient à me fatiguer, ceci étant, l’ensemble de mon expérience dans la japanimation reste très positif. Je vous propose donc de suivre mon historique de ces 10 années en trois grandes phases : néophyte, connaisseur et vétéran. Tout cela en citant les animes m’ayant marqué dans chacune d’elles.

2010-2013 : Période néophyte, découverte des genres

Les œuvres qui constituent plus ou moins mes bases. Alors évidemment, il y aura les animes les plus connus en nombre.

 

2014-2016 : Période connaisseur, développement de l’esprit critique

Une période très compliquée pour moi sur le début, je commençais à connaître les clichés sur les différentes séries, ce qui m’a conduit a détesté un grand nombre d’entre elles. Notamment parmi les harem-ecchi ou les isekai en très grand nombre qui m’ont vraiment dégouté de la japanimation pendant un temps. Fort heureusement sur la fin j’ai découvert des séries d’immenses qualités (merci à Gen Urobuchi notamment) qui m’ont rappelé pourquoi j’aimais tant ce média. Vu le nombre de séries m’ayant marqué, je ne pourrais malheureusement pas tout mettre.

 

2017-2019 : Période vétéran, maîtrise du sujet

Au fur et à mesure des périodes et grâce au développement de mon esprit critique, je suis devenu beaucoup plus exigeant en matière d’animés. Je fais désormais attention au but de l’animé, à la mise en scène et à tous les points techniques d’une œuvre. De fait, je ne me prends plus la tête devant un animé qui ne me plaît pas et m’arrête immédiatement, il y a donc de moins en moins d’animés qui me surprennent réellement.

 

Malgré la baisse de séries m’ayant marqué dans la dernière phase, ma passion pour la japanimation n’a absolument pas diminué et j’espère à chaque nouvel animé qu’il me fasse vibrer comme si c’était mon tout premier.

Jotaro

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s