ET LA SUITE ? #5 – L’ÉTRANGER DU ZEPHYR, FIRE PUNCH, SOUL KEEPER.

Bonjour à tous, j’espère que celles et ceux qui reprennent les cours ou le travail vont bien (faites semblant)! Histoire de nous remonter un peu le moral, voici trois excellentes lectures, très différentes, et pour l’une d’entre elles, très surprenante…


  • L’Étranger du Zéphyr #2
Fiche Technique

Auteure: Kii Kanna

Type: Boy's Love

Genre: Romance-Tranche de vie

Éditeur VF: Boy's Love IDP

Nombre de tomes parus: 2 (3 en cours au Japon)

Prix: 7,95€

Après de longues années, Shun retourne finalement chez ses parents à Hokkaidô, embarquant avec lui son petit ami Mio. Une chose en entraînant une autre, le jeune couple décide de s’installer là-bas et commence une nouvelle vie. Habitué à être seul, Shun a d’abord du mal à s’habituer à la vie de famille et à l’énergie débordante de Fumi, son petit frère adoptif. Au fil du temps, il va tout de même se rapprocher d’eux, accepter son nouveau mode de vie… et qui sait, Mio et lui seront peut-être amenés à se confier plus de choses…

etranger-zephyr-2-idp-2

Je parle du manga ici.

Un volume d’une bienveillance et d’une sincérité à vous coller un sourire pendant toute la lecture! La relation entre les deux amoureux avance, ces derniers se confrontant à de nouveaux obstacles, de nouvelles questions (sur le plan relationnel comme sexuel, les deux se répondant). Ils arrivent à un stade de remise en question de leur relation, et chacun fait de son mieux pour rassurer l’autre, ce que trouvé très touchant…

La première partie de ce second volume aborde un sujet délicat pour les deux jeunes hommes, puisque Shun doit expliquer à son petit frère la nature sa relation avec Mio… et c’est fait avec une simplicité qui fait chaud au coeur (et beaucoup d’humour aussi!).

tumblr_o2q0jixtqs1rsmg7no2_r1_1280

L’auteure nous apprend aussi à mieux connaitre les personnages qui entourent le couple, à commencer par les parents de Shun, qui ne se limitent pas au statut « d’obstacle » comme on aurait pu le craindre (et au contraire, je les trouve au final plutôt bienveillants et soutenants envers les deux garçons).
Mais c’est surtout Fumi, le frère de Shun qui m’aura ému, ici. Enfant adopté, son rapport à sa famille et ses craintes sont très bien abordés, notamment dans une jolie scène avec Sakurako, l’amie de Shun et Mio (que j’adore aussi… mais je ne peux pas parler de tous les personnages non plus!).

news-etranger-du-zephir

Bref, encore une prouesse pour Kii Kanna, dont la justesse des récits n’en finit pas de m’impressionner. Une romance « réaliste », qui ne nie pas les obstacles que peuvent rencontrer les couples, mais développe par dessus tout une relation vraiment unique et des personnages extrêmement attachants.

 heart-146466_960_720 18/20


  • Fire Punch #2
Fiche Technique

Auteur: Tatsuki Fujimoto

Type: Shonen

Genre: Fantastique-Thriller

Éditeur VF: Kazé

Nombre de tomes parus: 2 (6 en cours au Japon)

Prix: 7,99€

Agni, qui brûle désormais d’un manteau de flammes inextinguibles, part à la recherche du cruel Doma pour venger le meurtre de sa soeur !
En chemin, il est surpris par un élu qui parvient à le décapiter ! Les soldats de Behemdolg décident de jeter sa tête à la mer, seul moyen de se débarrasser définitivement de lui. Surgit alors Togata, énigmatique jeune femme dont la passion pour le cinéma n’a d’égal que la puissance.

fire-punch-2-kaze

Ma chronique du premier volume.

Alors là… grosse surprise. Et surtout: grosse claque.

Après un premier volume franchement décevant (pour ma part) je me laisse finalement aller et tente le second volet de Fire Punch (ayant tout de même trouvé de jolies curiosités au premier opus). Et je suis loin, mais alors très loin de le regretter! En effet, tout en gardant ses qualités, la série reverse tout à fait le gros de ce qui m’avait déplu, pour mon plus grand plaisir!

Déjà, on évite le crade mal amené, que j’avais trouvé maladroit et racoleur dans le premier. Ça reste violent, mais c’est bien mieux géré.
Mais surtout, la grosse qualité qui pour moi change la donne, c’est le personnage au centre de ce volume: Togota. Je vois que beaucoup la trouvent insupportable, ce que je peux tout à fait comprendre, mais pour moi, elle est ce qu’il manquait au récit: l’excentricité qui va de paire avec la tension et la sur-violence du manga. Elle apporte beaucoup de fraicheur, de dynamisme, et ses références cinématographiques (bien que parfois un peu forcées, mais c’est le personnage…) font plaisir à voir, et amènent encore un peu de décalage au titre. Puis par le biais de sa connaissance du cinéma, elle a appris à connaitre le monde avant son chamboulement, le monde d’aujourd’hui, en somme, ce qui pourra se révéler utile pour la suite, et très plaisant si bien exploité…

L’auteur nuance son univers, et l’on découvre vite que non, le monde de Fire Punch n’est pas fait que de pourritures violentes/misogynes/pédophiles/zoophiles (j’avais trouvé ça étonnement manichéen…), et que certains luttent contre ça. Ça m’a d’ailleurs fait plaisir de voir l’auteur, au travers de certains dialogues, soutenir les causes féministes et LGBT (on oublie pas que le monsieur a été avocat).

Les personnages que je trouvais un peu trop lisses commencent à se réfléchir un peu, certains nouveaux apparaissent, quelques autres disparaissent ou se font plus discrets… j’aime cette volonté de faire tourner la place centrale, et de ne pas rester à 100% focalisé sur un personnage durant toute une oeuvre, et ici, c’est pour le moment très bien géré. D’ailleurs, Agni, que l’on voudrait héros, de manière diégétique comme extradiégétique, subit finalement beaucoup les actions des autres, et n’a presque aucun charisme tout compte fait, se faisant facilement voler la vedette par ceux qui l’entourent (Togota la première)… ce qui n’est absolument pas une mauvaise chose, et renforce même la cruauté de l’univers.

Je ne vais pas m’éterniser plus longtemps sur le gros coup de coeur qu’aura été cette lecture, mais globalement, ce qui m’a fait du bien, c’est que l’auteur ose prendre des risques pour surprendre son lectorat (en tout cas, ça a très bien pris avec moi). Des risques dans sa narration, dans le traitement rotatif de ses personnages, dans ses références, dans ses partis pris, mais aussi dans la remise en cause complète de son univers à la fin de ce volume.

Bref, si comme moi vous aviez vos réticences à la lecture du premier volume de Fire Punch, je vous conjure de donner une chance au second… qui est juste exceptionnel.

heart-146466_960_720 19/20


  • Soul Keeper #7
Fiche Technique

Auteur: Tsutomu Takahashi

Type: Seinen

Genre: Suspense-Fantastique

Éditeur VF: Panini

Nombre de tomes parus: 7 (8 fini au Japon)

Prix: 8,99€

Ça y est, Kubo vient d’entamer son assaut final ! Malgré la vigilance et les efforts désespérés de Riyon, le malfaisant médium a finalement réussi à frapper le Premier ministre Kasuga, lequel s’est effondré en crachant du sang au moment où Sohachi Suzumoto rendait son dernier souffle…
Heureusement, Kasuga a survécu. Mais cet épisode l’a convaincu d’une chose : il faut impérativement se débarrasser de Kubo au plus vite – sinon, c’est l’avenir du Japon tout entier qui risque de se trouver en péril !

soul-keeper-7-panini

À mesure que les chapitres défilent, on sent venir la conclusion pour Riyon et Kasuga. Et autant dire que ce septième volume est extrêmement prenant, et que la tension y est à couper au couteau!

Le récit suit son cours, et arrive à un climax pré-affrontement final juste incroyable. On en apprend plus sur la menace Kubo, sur son passé, et en particulier l’histoire tragique de sa soeur (qui fait la couverture!). J’ai aimé que l’auteur approfondisse un peu ce personnage d’abord terrifiant, se révélant au final plutôt triste et pathétique…
Pathétique, mais loin d’être inoffensif, puisqu’il continue à mettre des bâtons dans les roues de nos deux protagonistes…

keeper1

Poursuivant son propos écologiste et humaniste, Soul Keeper ne faiblit pas, et promet des derniers instants mémorables. Je consacrerai surement une chronique à la série en novembre à l’occasion de la parution du dernier volume. Je n’en dis donc pas trop, histoire de garder de la réserve! Mais ce qui est sûr, c’est que si vous êtes adepte de l’auteur (ou simplement des récits prenants et bien menés), Soul Keeper a tout ce qu’il faut pour vous ravir!

16/20


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui! N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez des séries dont je viens de parler, ou encore de ces billets en eux-même! Si vous aussi le premier volume de Fire Punch vous avez laissé mi-figue mi-raisin, je serais ravi de connaitre vos impressions sur le second!
À très vite sur le blog (ou ailleurs…)!

Publicités

3 réflexions au sujet de « ET LA SUITE ? #5 – L’ÉTRANGER DU ZEPHYR, FIRE PUNCH, SOUL KEEPER. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s