DÉCOUVERTE MANGA #16 – DERNIÈRE HEURE.

Bonjour à tous, et bienvenue sur le blog pour une nouvelle découverte manga! Découverte manga qui arrive un peu tard, puisque je vais vous parler de Dernière Heure, dont le premier volume est paru il y a déjà quelques mois! Mais pour ma défense, le second venant tout juste de sortir, il n’est pas trop tard pour découvrir cette nouvelle pépite Made in Akata!


Fiche Technique

Auteure: Yû

Type: Seinen

Genre: Drame-Science Fiction-Gastronomie-Scolaire

Éditeur VF: Akata

Nombre de tomes parus: 2 (4 fini au Japon)

Prix: 7,95€

Tandis que Shinohara commence à subir le contrecoup de son retour du front, les appelés de la seconde semaine sont dévoilés. Parmis eux, Kitayama, ami proche de Saku. Avant son départ, prend alors une décision : à son retour, il déclarera sa flamme à la fille qu’il aime. Mais pour ça, faut-il encore qu’il revienne en vie… Pendant ce temps, Saku se questionne sur ce qu’il peut faire, pour aider ses camarades, mais il commence également à remettre en cause le comportement des adultes…

Voilà un titre dont je n’ai pas encore eu l’occasion de vous parler sur le blog. Et pourtant, le premier volume m’avait plus que convaincu, mais beaucoup de choses me prenaient du temps et de l’énergie à sa sortie, et je m’étais donc vu obligé de reporter mon retour le concernant! Toujours est-il que je suis ravi de vous présenter cette petite perle aujourd’hui!

Je connaissais déjà un peu le travail de l’auteure, Yû, que j’avais découvert au travers de sa très bonne adaptation des Enfants-Loup de Mamoru Hosoda que je m’étais procuré en VA à l’époque où je me rendais fréquemment sur Londres. Je partais donc plutôt confiant concernant les capacités de l’auteure. Capacités graphiques, déjà, puisque son tracé doux rendait tout à fait hommage au film, mais également narratives, puisqu’elle s’était prêté au difficile exercice de l’adaptation avec succès (et pourtant, réaliser une bonne adaptation, c’est souvent encore plus complexe que de narrer une histoire inédite).

Et en effet, ça n’a pas loupé, on a même frôlé le coup de coeur.
D’entrée de jeu, je soulève l’originalité de l’angle d’approche choisi. Raconter une guerre du point de vue de ceux qui restent, c’est ingénieux, et plutôt inédit. Je dirais même que je trouve regrettable d’avoir dessiné certains passages au front, qui en plus de ne pas apporter grand chose, cassent un peu ce parti pris (c’est un des seuls reproches que j’aurai à faire à Dernière Heure!).

La simplicité avec laquelle l’auteure aborde les ressentis de ces jeunes confrontés de manière très indirecte et quasi-irréaliste à une violence aux enjeux qui les dépassent m’a beaucoup touché. Du fait que les enfants habitent une île éloignée des champs de bataille, on s’attarde sur les éléments du quotidien (notamment au travers de la gastronomie, qui tient une place très important dans le manga), ce qui permet d’aller au plus près des personnages, de ce qui les préoccupe.

1496055796960_image

Les personnages, d’ailleurs, sont tous très touchants, et leurs interactions m’ont excessivement ému, notamment dans le volume deux. Je retiens en particulier Shinokawa, jeune tokyoïte qui aura trouvé refuge sur l’île après avoir été confrontée directement au conflit. Les deux « protagonistes » (en réalité, bien d’autres personnages peuvent prétendre à ce titre…), Saku et Miyako qui se voient écartés des combats chercherons au fil des pages comment venir en aide à leurs camarades, les soutenir, les soulager du mieux qu’ils peuvent. J’ai aimé qu’ils ne s’enlisent pas dans la facilité de la passivité, et cet élan d’entraide profondément humain m’a conduit à beaucoup m’attacher à eux!

L’aspect science-fiction se développe assez tardivement dans le premier tome, et je préfère ne pas trop en révéler de ce côté là… je laisse la surprise à ceux qui n’auraient pas encore découvert le titre!

La douceur du trait de Yû contraste avec la rudesse du cadre, et appuie son propos pacifiste, rendant presque absurde la présence d’armes entre les mains de si frêles enfants. En ce sens, l’oeuvre n’est pas sans rappeler le magnifique Larme Ultime de Shin Takahashi, qui abordait plus ou moins les mêmes thèmes. L’auteur aura d’ailleurs apporté son soutien à la jeune mangaka, tout comme Inio Asano, tout deux admiratifs de sa production. Si cela n’achève pas de vous convaincre, je ne sais pas ce qu’il vous faut! La patte très ronde et mignonne de Yû met en valeur les expression des personnages, son style très aéré et son découpage apaisé l’aspect tranquille de l’environnement insulaire… en somme, on ne pouvait pas rêver mieux au niveau de la forme pour accompagner un tel récit.

Derniere-heure-1-069-100-261

Côté édition, comme toujours avec Akata, je n’ai rien à redire! Impression et papier de qualité, splendide pages en couleur en début de volumes, et la traduction (signée Claire Olivier et Anaïs Kohechlin) est fluide et retranscrit sans mal la poésie et l’innocence des personnages. En somme, c’est du tout bon!

Derniere-heure-1-heros

Dernière Heure est donc un manga d’une rare émotion, qui au travers de jeunes personnages enlisés dans une guerre dont personne ne semble percevoir les enjeux, livre un message profondément humaniste et pacifique. Gageons que les deux derniers volumes resteront au même niveau (ce dont je ne doute pas)! En attendant, je vous invite chaudement à foncer vous procurer les deux premiers, si ce n’est déjà fait: vous ne le regretterez pas!


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui! Je sais que j’ai un peu raté le coche concernant cette série, mais j’espère quand même que j’aurai pu convaincre les derniers réticents d’y jeter un oeil! N’hésitez pas à me communiquer vos avis concernant le manga en lui même ou la présentation que j’en fais.
Quant à moi, je vous retrouve très vite, sur le blog (ou ailleurs…)!

Publicités

7 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s