MES ATTENTES POUR LA RENTRÉE LITTÉRAIRE 2017!

Après plus d’un mois sans sorties, les éditeurs se remettent doucement en route et recommencent à nous bombarder de titres tous plus intrigants les uns que les autres (pour notre plus grand bonheur, croyez pas). Ainsi, pour changer un peu, et parce que je pense que cela pourrait vous intéresser, je m’inspire de mon collègue @ledevoreve qui, il y a quelques jours, vous présentait les nouvelles parutions qui l’intéressaient pour les prochains mois. Voici donc les prochaines sorties que j’ai dans le viseur, toutes à paraitre en aout/septembre… et comme vous allez le voir, je vais saigner du porte monnaie!


Cavale vers les Étoiles (Editeur: Casterman / Sortie: 23 Août / One Shot / 11,95€)

cavale-vers-les-etoiles-1-sakka

Dans un futur proche où les implants cybernétiques font partie du quotidien, la Terre est sous la coupe de la couronne britannique, qui entend bien mater la révolte des colonies établies sur Mars en détournant la génétique martienne pour créer des combattants cyborgs. Échappée du laboratoire militaire où elle a vu le jour, Kinu nourrit un unique but : aller sur Mars retrouver les siens. Contre elle : toute l’armée de l’empire ; avec elle : Roku une jeune vendeuse de nouilles qui n’a rien demandé à personne. Science save the queen !

Casterman oblige, je prendrai ce titre les yeux fermé. Je fais totalement confiance à cet éditeur qui jusqu’ici ne m’a jamais déçu. De plus, l’univers SF déjanté, le dessin à la frontière du « comics »… le tout n’est pas sans rappeler un certain Area 51, que j’aime d’amour. J’attends un truc un peu bourrin, fun, pop… En plus, c’est un one-shot: pourquoi s’en priver?

Soyez ainsi assurés que vous retrouverai le titre sur le blog dans les semaines à venir!


Rain Man (Editeur: Panini / Sortie: 6 Septembre / Série en cours avec 5 tomes /  9,99€)

rain-man-1-panini.jpg

À la mort de sa mère, Taki Amamiya, jeune homme introverti à la chevelure blanche, se retrouve obligé de travailler pour un institut de recherche parapsychologique. Un jour, il apprend que son frère jumeau, dont il ignorait jusqu’alors l’existence, s’est suicidé. Suite à une série de faits étranges Taki découvre qu’il n’a pas de cerveau…

Tout lecteur de manga vous le dira: avec Panini, des précautions s’imposent. Entre éditions peu soignées et suivi des séries désastreux: commencer un de leur titre présente toujours un risque. Malgré tout, depuis quelques années, j’ai l’impression que l’éditeur se reprend en main, et je suis plus enclin à tenter certaines de ses nouveautés, pour peu que ces dernières m’intéressent vraiment… et pour son esthétisme, son décalage, son ambition: Rain Man est de celles-là. Le titre a l’air de très bien marcher au Japon, et rien que les couvertures transpirent du bizarre que j’aime.

Reste une chose à éclaircir: le prix. Pour 10€, j’attends vraiment une édition plus qu’appliquée, ce sera déterminant à l’achat.


L’Île errante  (Editeur: Ki oon / Sortie: 7 Septembre / Série en cours avec 1 tome / 15€)

ile-errante-1-ki-oon.jpg

Mikura Amelia est une des rares pilotes à s’occuper des livraisons entre les îles éloignées de la préfecture de Tokyo. À bord de son hydravion, elle est un lien précieux entre les villages de pêcheurs et connaît la mer environnante comme sa poche.
Élevée par son grand-père, elle se retrouve seule après sa mort, avec pour seul héritage sa maison et ses affaires personnelles. Mikura y découvre une pile de carnets de notes et un courrier adressé à une Mme Amelia, sur l’île d’Electriciteit. Sauf que cette île n’existe sur aucune carte ! Certains affirment l’avoir vue apparaître tout à coup au milieu de la mer et disparaître aussi vite, comme par enchantement…
Réalité ou illusion ? Peu importe ! Mikura décide de reprendre le flambeau de son grand-père : elle se donne pour mission de retrouver l’île et de livrer le mystérieux courrier coûte que coûte !

En apprenant la sortie de ce titre, j’ai sautillé tout partout dans ma maison. Pour deux raisons. Premièrement, ça signe le retour tant attendu de la collection latitude de Ki oon, un peu mise de côté depuis quelques temps. Ensuite, c’est l’arrivée d’un nouveau titre en France du culte Kenji Tsuruta, publié chez Casterman il y a des années avec deux très bons one shots (Forget me not et Spirit of wonder, pour ne pas les nommer) que j’avais eu l’occasion de lire en bibliothèque quand j’étais tout petio. Vraiment un auteur à la poésie douce et contemplative, qui a tout à fait sa place au côté de titres comme Underwater et L’Oiseau Bleu.

(En plus, L’Île Errante n’est qu’un début, d’autres titres du mangaka sont à venir en 2018 chez l’éditeur, avec entre autres le célèbre Souvenirs d’Emanon).


La Cage de la Mante Religieuse (Editeur: Boy’s Love IDP / Sortie: 11 Septembre / Série en cours avec 2 tomes / 7,95€)

la-cage-mante-religieuse-idp

Durant l’ère Showa, Ikurô Tôma, un jeune homme ayant déjà perdu sa mère devenue folle, revient dans la résidence familiale pour prendre la tête de l’entreprise de son père après son décès récent. Mais sa mort révèle de lourds secrets de famille, et surtout un grand frère dont Ikurô ignorait l’existence, Ranzô, gardé prisonnier toute sa vie dans une pièce au fond du manoir. Pour supporter le poids de ce fardeau, Ikurô ne peut compter que sur Norihiko, son domestique, au service de sa famille depuis son enfance.

Après Choco Strawberry Vanilla et Despicable, Psyche Delico revient avec une série: La Cage de la Mante Religieuse. N’ayant pas encore eu l’occasion de découvrir ses précédents titres, ce sera pour moi une première avec cette auteure que j’espère apprécier (mais pas trop de doute, son érotisme et son trait me plaisent déjà)! En plus, ça se passe pendant l’ère Showa…

On me l’a vendu comme assez hard, et de manière générale, il fait bon d’éloigner les oeuvres de la dame des plus sensibles!


Nennen Saisai (Editeur: Boy’s Love IDP / Sortie: 11 Septembre / One Shot / 7,95€)

nennen-saisai-idp

Souhaitant assurer une longue vie prospère à son enfant qui vient de naître, un père décide d’aligner à la suite tous les mots qu’il connaît si- gni ant «longévité» a n d’en faire un prénom pour son ls. Une centaine d’années plus tard, Jugemu […] Chôkyûmei no Chôsuke est toujours en vie, et il ne souhaite qu’une seule chose : quitter pour de bon cette exis- tence interminable. C’est alors qu’il rencontre un ancien dieu de la pauvreté, reconverti en dieu de la mort…Celui-ci pourra-t-il lui apporter ce qu’il désire le plus ?

Après l’excellent Rendez-vous à Udagawachou (qui bien qu’à la première lecture m’avait laissé assez insensible, m’aura mis la larme à l’oeil à la seconde -je ne sais pas ce qu’il s’est passé…-) IDP nous propose un nouveau titre de Hideyoshico: Nennen Saisai (trop rigolo le nom). Belle occasion pour celles et ceux qui souhaiteraient découvrir l’esthétisme raffiné et la sensibilité des récits de l’auteure: moi, je serai évidemment de la partie!


 Le Pacte de la mer (Editeur: Pika / Sortie: 13 Septembre / One Shot / 15€)

pacte-de-la-mer-pika-2.jpg

Dans le village de pêcheurs d’Amidé, on raconte qu’autrefois, un pacte fut scellé entre un prêtre shintô et une sirène. Ainsi, en échange de la protection d’un d’œuf, une pêche abondante et une mer clémente assurent la prospérité de la ville.
Cette légende s’est répandue et attire médias et promoteurs. Yôsuké, benjamin du clan des prêtres shintô, doute quant à lui, de l’existence de la créature, jusqu’au jour où tout s’emballe : un magnat de l’immobilier en passe de bétonner la côte avec la bénédiction du père de Yôsuké, prend possession de l’œuf.

Réédition du Kaikisen – Retour vers la mer de Satoshi Kon, paru chez Casterman en 2004, cette toute nouvelle version proposée par Pika sera pour moi l’occasion de découvrir un des récits majeurs du maitre. Achève de me convaincre cette sublime couverture (la charte graphique de la collection Graphic de l’éditeur est tout bonnement splendide…). Un immanquable pour tout fan du mangaka/cinéaste.


Tue-moi plutôt sous un cerisier  (Editeur: Akata / Sortie: 14 Septembre / One Shot / 6,95€)

tue-moi-cerisier-akata

«Fuis !» Voilà l’étrange SMS reçu au réveil par Yukino, jeune lycéenne, de la part de Saho, sa meilleure amie. Sans en comprendre le sens, elle se rend au lycée, comme tous les jours. Mais elle constate alors avec horreur que Saho s’est suicidée, pendant la nuit… laissant pour seul testament un tweet nébuleux : «Yukino est cruelle». Dès lors, l’engrenage est lancé, et Yukino est accusée d’être responsable de la mort de sa propre amie. Tandis qu’une enquête s’ouvre pour éclaircir les circonstances du décès de Saho, Yukino doit faire face à un nouveau quotidien d’exclusion. Elle pourra heureusement compter sur le soutien de Tatewaki, le petit ami de Saho.

Le shojo, ce n’est pas que de la romance niaise, et ça, Akata se bat pour le faire savoir depuis des années. Après une entrée en matière classique avec La Valeur de ma vie, la collection « one shot shojo » s’agrandit et accueille Tue-moi sous un cerisier, qui se présente comme un thriller qui, à n’en point douter, nous mettra une bonne baffe.


World War Demons (Editeur: Akata / Sortie: 14 Septembre / Série finie en 11 tomes / 7,50€)

Azuma, jeune collégienne, vit chez la famille de son oncle depuis la disparition de ses parents. Battue par son cousin, violée par son oncle, mal nourrie, elle développe très vite une curieuse maladie psychologique : le syndrome d’Alice de l’autre côté du miroir. Mais tandis qu’une vague de catastrophes commence à s’abattre sur Terre, son syndrome pourrait bien s’avérer être une arme redoutable ! Car, une nuit, transportée dans un univers parallèle, elle devra détruire, aux côtés de six autres individus aux passés traumatiques et atteints du même trouble, six « démons de l’univers » qui semblent à l’origine des catastrophes. La force de son désespoir lui permettra-t-elle de sauver le monde entier ? »

La collection WTF?! d’Akata, c’est des hauts et des bas, mais jamais des titres totalement vides d’intérêt. En voilà un que j’avais repéré il y a de ça plusieurs années, et dont je n’osais plus espérer une sortie chez nous… mais comme quoi, les miracles existent parfois, puisque voilà paraitre dans un peu moins d’un mois les deux premiers volumes de World War Demons. J’attends beaucoup de ce titre, au niveau de son ambiance et de son esthétisme… Petit plus non négligeable, plus on avance dans la série, plus les couvertures sont splendides!


Chronoctis Express (Editeur: Kotoji / Sortie: 15 Septembre / Série en cours avec 1 tome / 8,15€)

chronotic-express-fr-1.jpg

Dans un monde futuriste, les dieux ont accordé aux humains le droit de faire leurs adieux avant de trépasser, en leur faisant quitter le monde grâce au train des morts : le Chronoctis Express. Alex est un jeune homme craintif, effrayé par les agents funestes qui servent le train des morts, et bien décidé à s’en éloigner… Jusqu’au jour où la fille qu’il aime se fait assassiner. Persuadé que cette situation aurait pu être évitée, Alex va pour la première fois se confronter à ceux qu’il a toujours craints.

C’est du manga français. Tout le monde fait du bazar autour depuis des années.

Voilà. Je n’en dit pas plus pour ne pas m’avancer, mais depuis quelques temps, certaines publications françaises m’intéressent (j’hésite à me lancer dans Green Mechanics). Voilà donc mon galop d’essai.


Alice on Border Road  (Editeur: Delcourt-Tonkam / Sortie: 20 Septembre / Série en cours avec 5 tome / 6,99€)

alice-on-border-road-1-delcourt.jpg

Une lycéenne introvertie se retrouve, malgré elle, dans un Japon en ruine et post-apocalyptique. Accompagnée d’autres personnes qui sont dans la même situation, elle va explorer ce monde et découvrir qu’ils sont coincés dans un jeu cruel. Contraints d’y participer pour rester en vie, ils vont vite en découvrir les règles. Les jeux proposés sont symbolisés par des cartes à jouer, et le chiffre sur la carte indique le niveau de difficulté du jeu, tandis que la couleur indique son type…

Alice in Borderland me manque, mais je crains beaucoup ce spin-off. Je tenterai le premier tome pour me faire une idée, mais je l’attend sans trop d’espoir (pour connaitre mon avis sur la conclusion d’Alice in Borderland (sans spoil) et ce qui me dérange avec ce spin off, rendez-vous ici).


Tokyo, Amour et libertés (Editeur: Glénat / Sortie: 20 Septembre / One Shot / 10,75€)

tokyo-amours-liberte-glenat.jpg

En 1926 à Tokyo, dans le quartier des plaisirs de Shinjuku, le journaliste Ishin entame une relation avec Aki, une jeune modèle métisse. La guerre vient perturber leur passion.

Après le sublime Dernier Envol du papillon (dont vous pouvez retrouver une chronique rapide ici), Glénat nous propose un second titre de la talentueuse Kan Takahama (que j’avais personnellement découvert avec ses manga parus chez Casterman, que je vous conseille tous et à tous). Alors la couverture est splendide, le titre est splendide, ça se passe au tout début de l’Ère Showa, de l’amour, du drame, de la douceur… J’aime Kan Takahama (et vous devriez l’aimer aussi!).


Je ne suis pas d’ici (Editeur: Warum / Sortie: 20 Septembre / One Shot / 15€)

je-ne-suis-aps-dici-warum-yunbo

Une jeune Coréenne arrive en France. Déboussolée, elle tente de s’orienter et de s’intégrer au sein d’une petite ville, Angoulême. Pour ne rien arranger, son apparence change du jour au lendemain : elle se retrouve avec une tête de chien à la place du visage, ce qu’elle seule semble remarquer. Au gré des rencontres et de son immersion dans la vie française, trouvera-t-elle son équilibre et, surtout, son apparence humaine ?

Celui là, je l’attend énormément. D’abord, parce que découvrir un nouvel éditeur, j’adore ça. Puis ensuite, parce que c’est un sujet qui m’intéresse et que j’ai un peu étudié. Enfin, c’est le dessin qui me pousse à l’achat. J’aurai beau me chercher des prétextes, là voilà la vérité. C’est splendide, empreint d’une douceur et d’une nostalgie qui me touche rien qu’en voyant quelques planches.


Color Recipe (Editeur: Taïfu / Sortie: 21 Septembre / One Shot / 8,99€)

color-recipe-1-jp.jpg

Shôkichi est un coiffeur très impliqué dans son travail, mais qui souffre de son manque de courtoisie. Son quotidien va être bouleversé le jour où Fukusuke, un célèbre coiffeur intègre son salon.
Loin d’être aussi asociale et rigide que Shôkichi, Fukusuke est plutôt insouciant et sarcastique.
Cette opposition va rapidement rendre leurs relations très compliquées.
Cependant, certains événements étranges vont amener les deux hommes à se rapprocher. Shôkichi changera-t-il d’avis sur ce collègue qui s’est incrusté dans sa vie… pour le meilleur… et le pire ?

Le résumé ne me tente pas plus que cela, mais j’en entends beaucoup de bien un peu partout! En plus, il a reçu pas mal de prix… hâte de voir ce qu’il en est. Graphiquement, c’est extrêmement intriguant, et la couverture est à tomber!


R****s (Editeur: Komikku / Sortie: 28 Septembre / Série finie en 2 tomes / 16€)

rafnas-1-jap

Malheureusement, le titre n’est pas encore annoncé officiellement, mais vous le trouverez facilement sur les sites que vous connaissez. On est là, apparemment, sur un retour de la collection Horizon (Latitude c’était déjà pris…) que j’adore, avec un titre pop dont je ne sais pas grand chose. Je ne me suis pas trop renseigné, les couvertures m’ayant convaincu sans mal.


Cela fait donc un total de 14 nouveautés, pour 7 One Shot et 7 séries (dont 2 finies). Ça passe encore à peu près… J’aurai à côté quatre fins de série, pour alléger un peu le planning (à savoir celles de La Vie de Doll, Nuisible, Tokyo Kaido et Ghost & Lady)

Pour finir, voici quelques titres que je lorgne de loin, et que je me prendrai peut-être un jour si j’en ai de bons retours!

Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui! N’hésitez pas à vous aussi me dire en commentaire les nouveautés à venir qui vous intéressent, je serais ravi de vous lire!

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s