Il fut le temps de l’insouciance.

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, le temps passe à une vitesse folle. Nous sommes déjà à quelques jours de l’été et j’ai l’impression de n’avoir rien fait avancer de mes projets.

Dans mes lectures aussi, j’ai pris beaucoup de retard et ma PAL commence à me faire peur, ce qui n’était pas arrivé depuis bien 2 ans…

Donc oui, pour commencer je vais lire un peu plus et j’ai décidé de faire un beau ménage de printemps, ce qui peut expliquer ce très long moment sans article 😀

Moving Forward

 

J’avais déjà fait un petit aparté dans mon article du 11/05 : Les belles découvertes de ce début d’année

Édité par un Akata qui, je trouve, a le don pour vendre ses titres et trouver de très beaux sujets.

Cette série qui fera en tout 11 tomes, compte actuellement 3 tomes parus en France, le prochain étant prévu pour le 06/07.

movingforward1-01-c7890.png

Kuko est une jeune fille de 15 ans, qui a comme passion la photographie. Pleine de vie, elle fait tout pour profiter de chaque instant en compagnie de ses amis et essayer de mettre de la bonne humeur.

Mais comme toutes les jeunes filles de cette âge (ou presque), elle commence à avoir des doutes sur ce qu’elle ressent vraiment et transmet aux autres. Est-elle vraiment si joyeuse qu’elle nous le montre ?  Cherche t-elle à masquer quelque chose ?

Au fil des tomes on se rend compte qu’elle est pleine de doutes, pas seulement sur ce qu’elle pense d’elle mais aussi sur ce qu’elle pense réellement des autres. Mais à force de se le dire, elle va finir par le montrer pour de bon.

Les gros plans sur les situations avec des vides et des absences dans les regards, cela est très touchant et l’on espère que très vite elle va trouver comment changer ces situations qui la troublent.

Les dessins et les scènes sont très belles. A chaque page sur les photographies on est heureux de découvrir les endroits extravagants qu’elle a visités.

img_20170616_0001.jpg

Rajoutons à cela la traduction de Miyako Slocombe toujours excellente et qui arrive très bien à retranscrire ce que les personnages veulent nous faire comprendre.

 

Pour conclure, si vous voulez un manga rafraichissant, drôle et touchant, Moving Forward en a les ingrédients.

Et comme il ne comportera pas beaucoup de tomes, je ne peux que vous le conseiller.

 

Le chant des souliers rouges

 

Qu’il fut long d’attendre le retour de cette auteur dans nos contrées.

Connue surtout sous le pseudonyme de SAHARA Mizu pour ses oeuvres Seinen (dont celle-ci), elle est aussi connue sous les noms de :

YUMEKA Sumomo  pour ses œuvres boys love
SAHARA Keita pour ses œuvres shôjo
Chikyuya/Sasshi pour ses récits doujinshi.

Elle est assurément une artiste qui a le plus beau coup de de crayon qui soit.

Je l’ai connu grâce à ses deux précédents titres parus eux aussi chez Kaze, Un Bus passe et My Girl.  Très touchants et émouvants, sublimés par son dessin poétique, je ne peux que vous encourager à lire aussi ces histoires de vie singulières et très réalistes. J’espère que Kaze fera d’ailleurs vite le nécessaire pour rééditer ces perles.

 

Mais revenons en à ce nouveau titre:

Kimitaka, jeune collégien va apprendre la dure loi de la vie.

Un peu trop sûr de lui, il se croit supérieur aux autres grâce à sa plus grande ancienneté. A la suite d’une guerre d’égo il va finir par déraper et se causer lui-même un trouble encore plus grand que celui qu’il aura causé à autrui.

Très déçu de lui-même, alors qu’il s’apprête à tirer un trait sur ses actions passées en jetant ses baskets préférées par-dessus  le toit du collège, il se rend compte qu’il n’est pas le seul à avoir eu le même élan de rage.

img_20170616_0003.jpg

Point de départ d’une nouvelle vie, le lycée arrive et on le retrouve encore plus en retrait, toujours à douter de ce qu’il faut qu’il fasse pour les autres.

Heureusement, tout n’est pas noir dans sa vie, sa mère et surtout son papy sont toujours là pour l’encourager et nous donner à nous aussi le sourire à chacune de leurs apparitions.

img_20170616_0002.jpg

Les regards des personnages trahissent très bien leurs sentiments, et les quelques scènes d’actions sont magnifiquement dessinées.

Bien entendu l’histoire, de par son réalisme des situations, nous fait vraiment de la peine pour lui, mais la fin de ce tome vient heureusement nous conforter sur le fait qu’il va enfin se décider à changer et observer celui qu’il a involontairement changé.

Destins croisés, nouvelle vie qui commence, vraiment conquis par ce 1er tome et il me tarde de lire le suivant qui sera prévu le 05/07.

 

Our Summer Holiday

 

Résultat de recherche d'images pour "kami sama ga uso"

Natsuru, 11 ans,  jeune espoir du football dans son collège, se fiche des filles et va le faire comprendre à la plus belle fille de sa classe. Ce qui va lui valoir une mauvaise réputation.

 

Un peu mis à l’écart, il va se rapprocher de Rio, fille très grande et énigmatique et cela grâce à une petite boule de poil. Il va ainsi petit à petit faire connaissance de sa camarade, son frère et surtout de ses secrets.

 

L’histoire est à la fois tendre et troublante de par les situations qui nous sont présentées et de la réalité qui va se présenter à nous. Au fil des pages et de ce qu’on perçoit comme une petite famille les langues vont commencer à se délier et les secrets de chacun vont finir par se révéler.

Image associée

 

Les lieux très bien représentés, ainsi que les expressions, vont nous aider à mieux comprendre la situation, porté par un très beau trait.

La vie moderne peut amener à des situations qu’on n’aimerait plus voir, alors il est bon de montrer ce genre de titre pour faire réfléchir . Entre amitiés, secrets et force de ses personnages, c’est une très belle histoire qui mérite d’être lue.

 

Arte

 

Jeune aristocrate, Arte ne supporte plus sa vie et a l’envie d’en changer. Ayant pour passion la peinture, elle décide de se lancer en quête d’un travail dans un atelier de peinture à Florence. Bien difficile pour elle de se faire accepter, simplement car pour l’époque, il était inconcevable qu’une femme puisse faire ce métier. Elle finira par convaincre Léo, un jeune peintre solitaire de la prendre comme apprentie.

 

Un peu naïve mais avec une volonté de fer, elle va surmonter les préjugés et petit à petit se faire connaitre par les autres autres artisans-peintres de la ville. En dehors de montrer petit à petit à tout le monde qu’une femme peut très bien réussir dans ce milieu habituellement réservé aux hommes , elle va se prouver qu’elle est capable de réaliser bien des choses.

PlancheA_257375.jpg

Au fil de ses rencontres dans la ville et bien aidée par son maître, pourtant peu prompt à l’accueillir au début car on lui aura forcé la main, elle va, en plus de nous surprendre, nous faire vivre son quotidien au gré de rencontres et de défis en tout genre.

Le dessin est vraiment réussi et les villes, tout comme les différents lieux qu’elle visitera vous feront vous évader à coup sûr.

Planche-5-Arte-T01

J’aime bien ce titre, principalement grâce à Arte, ce petit bout de femme qui va bien vite faire comprendre aux autres qu’elle a toute sa place dans ce métier et ne reculera devant aucun obstacle qui se présentera devant elle.

Très expressive, ne mâchant pas ses mots, même Léo, son maître aura bien du mal à la contenir et je ne me lasse pas de lire ses aventures après déjà cinq tomes parus.

Même les personnages secondaires ne sont pas en manque d’originalité, de part leurs métiers ou leur opinions . A cette époque il n’était pas rare de rencontrer ce type de personnes et ils sont ici très bien représentés.

C’est assurément un titre qui vous mettra de bonne humeur et les colères de Léo avec les bouilles d’ Arte n’y seront pas pour rien.

Voilà, j’espère que ces quelques lignes vous permettront d’avoir un avis sur ces titres. Comme toujours, n’hésitez pas à me laisser vos avis ou remarques. Et sinon je compte bien vous parler d’anciennes séries dès que j’aurai un peu plus de temps. Bonne lecture

 

Quelques informations sur les titres présentés

ARTE
Série en cours au Japon avec 6 tomes / 5 en France chez Komikku

MOVING FORWARD
Série terminée au Japon avec 11 tomes / 3 en France chez Akata

LE CHANT DES SOULIERS ROUGES
Série terminée au Japon avec 6 tomes / 1 en France chez Kaze

OUR SUMMER HOLIDAY
One Shot terminé au Japon et en France chez Delcourt/Tonkam


 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “ Il fut le temps de l’insouciance. ”

  1. Aussi très fan de MF, des souliers et de OSM. Par contre, j’ai beau reconnaitre qu’Arte a tout pour me plaire, j’ai jamais été suffisamment tenté pour sauter le pas… peut-être un jour!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s