Les belles découvertes de ce début d’année

Mai est déjà bien entamé et l’été nous fait croire qu’il a déjà pris racine.

 

Et pourtant, certains jours nous on forcés à rester bien au chaud, pour éviter un énième mal de dos après le boulot, la meilleure excuse pour lire sans être dérangé.

 

Beaucoup de nouveautés ont fait leur apparition, et parmi elles voici celles que j’ai le plus appréciées. J’espère que cela vous donnera l’envie de vous y intéresser aussi.

Seinen :
March comes in like a lion

Le passé peut nous aider à surmonter le présent, mais pour cela il faut se remémorer de douloureux souvenirs. Rei va se faire bien aider par ses amies, trois sœurs, qui vont lui faire découvrir les joies d’une famille, chose à laquelle il n’a jusque-là jamais vraiment gouté lui-même.

Cela va l’aider à se redécouvrir lui même et à poursuivre sa carrière de joueur professionnel de Shogi en gagnant de plus en plus confiance en lui et surtout en accordant aux autres la possibilité de l’aider à le faire.

Les Fleurs du mal

On a tous au fond de nous des pensées ou désirs qu’on n’ose pas avouer aux autres, pourtant il peut arriver que certains concours de circonstances nous amènent à les dévoiler.

Poussé par sa camarade de classe, Takao va malgré lui montrer qu’il est capable de bien des choses pour prouver qu’il existe. Même si pour cela il va un peu renier sa personnalité et risquer de détruire sa vie si convenue.

L’auteur retranscrit formidablement ce qui peut se passer dans la tête de nos protagonistes, on se met à douter de notre raisonnement en pareille situation. Serait-on allé jusque-là ? A la limite du point de non-retour ?

Si vous aimez les drames psychologiques c’est un titre qui ne vous laissera pas indifférent(e).

Série en 11 tomes, terminée au Japon 

Le couvent des damnées

A l’époque, le clergé régnait d’une main de fer sur les lois et usages qui lui permettaient de contrôler la population et cela amenait parfois à de cruelles dérives souvent très injustes. Le moindre soupçon ou bruit de couloir sur vous pouvait vous conduire à la mort ou la torture.

Dans ce contexte, nous suivons Ella qui pour venger sa mère adoptive, va, au fil des années, apprendre à survivre dans le lieu hostile qu’est ce couvent. En compagnie d’autres camarades d’infortune elle va essayer de se surpasser chaque jour, évitant les pièges de ce lieu en luttant continuellement pour la survie de son esprit et de ses convictions.

Une histoire très dure mais aussi très réaliste sur le quotidien de ces « orphelines »

Cette série devrait compter 6 tomes.

 

La petite fille aux allumettes

Quand vos voeux les plus irréfléchis, ceux qui vous viennent par instinct prennent vie, cela donne des situations des plus troublantes et parfois cela peut déraper.

Tout le monde a un jour maudit son voisin d’être plus populaire que lui, ou encore souhaiter qu’il arrive malheur à un très gros frimeur. Ici, une vendeuse d’allumettes vous propose contre un an de vie de les réaliser avec ses allumettes chimériques.

Au delà de certains clichés, il y a beaucoup de petites histoires très bien pensées et parfois touchante. Un fil rouge se profile aussi, faisant le parallèle entre les les voeux réfléchis avec les bougies et ceux irréfléchis avec les allumettes.

Au fur et à mesure de l’histoire, nous en apprenons plus sur le quotidien de Rin, cette vendeuse peu conventionnelle qui sera très vite épaulée par un drôle d’oiseau.

 

Shojo / Josei :
Moving Forward

Tout le monde dans sa vie a un jour traversé un moment où il voulait paraître plutôt que montrer sa vraie nature aux autres.

Au delà des compositions de l’auteur, du superbe travail sur les plans et la très bonne traduction de Miyako Slocombe, ce titre se montre surprenant car il arrive à montrer le réel de ce qu’on cache au fond de nous. Des mots qui ne sortent pas, des expressions qui nous trahissent. Kuko l’héroïne va au fur et à mesure se dévoiler à celui qu’elle pensait le moins à même de la comprendre.

Très belle histoire qui promet d’être très développée et intéressante à suivre.

Série terminée en 11 tomes au Japon

 

Les nuits d’Aksehir

Au coeur de Tokyo, il y a un lieu que personne ne connait, la raison est simple, il n’est tenu que par un père et sa fille. Ayakao, une jeune étudiante styliste va faire partie de ce milieu inconnue malgré elle. Sans conviction au début, elle va découvrir la culture et les traditions turques chaque soir, et va de plus en plus apprécier cet environnement.

Au fil des rencontres et des découvertes, ce titre promet de vous faire voyager grâce à un lieu peu commun.

Ne comptant que 3 tomes, je vous la conseille sans hésitation.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “ Les belles découvertes de ce début d’année ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s