Découverte manga #2 – La Cantine de minuit

 

Fiche technique

Auteur: Yarô Abe

Type: Seinen

Genre: Tranche de vie-Gastronomie

Editeur VF: Le Lézard noir

Nombre de tomes parus: 1 (17 en cours au Japon)

Prix: 18€

En voyant le titre et le synopsis de La Cantine de minuit, j’étais resté plutôt sceptique. Je ne doutais pas des qualités du manga, mais n’arrivais pas bien à le cerner. J’ai finalement fait confiance au Lézard noir, qui jusqu’ici, ne m’a jamais déçu… et ce n’est pas avec ce titre que cela va changer.

La cantine de minuit, c’est le surnom qu’ont donnés les habitués à ce petit restaurant, situé au coin d’une ruelle de Shinjuku; qui, de minuit à sept heures du matin, accueille ceux que la lumière ou l’odeur ont attirés. Dans ce petit boui boui, à l’écart du quartier agité, chacun se livre et se délivre sous l’oreille attentive du patron et des autres clients.

Le livre est divisé en 30 courts chapitres plus ou moins indépendants. A chacun d’entre eux c’est un plat, une histoire, une vie que l’on découvre. En quelques pages, l’auteur parvient toujours faire en sorte que le lecteur s’attache aux personnages, tant ces derniers sont poignants de sincérité et d’humanité, et dégage tous une certaine tendresse.

Le restaurant se fait lieu intime, l’épure graphique des arrière plans aidant beaucoup. S’opère en mangeant une sorte de thérapie.

ob_1f3001_capturee-png

Chaque plat qu’un client choisi est le reflet de sa personnalité ou de son vécu: l’auteur fait de la nourriture un trait de personnalité majeur, qui en dévoile parfois plus encore que les mots.

cantine-minuit-illust-1

Les personnages sont par ailleurs très diversifiés: un yakuza peureux, une strip-teaseuse qui aime son travail, des jeunes, des moins jeunes, des riches, des moins riches etc. Cette multiplicité est appuyée par des physiques très caricaturaux, l’auteur forçant les traits des personnages pour accentuer mais aussi contraster le réalisme des situations, tantôt gaies et tantôt plus tragique.

Cependant, il faut le dire, la vie des clients du restaurant est rarement rose et l’auteur aurait facilement pu tomber dans le pathos. Heureusement, il dilue savamment cette austérité en la mêlant à un humour très présent mais jamais déplacé, permettant de relativiser les choses tout en apportant une note de poésie au récit.

ob_bf22f7_sxd6swt

L’édition du Lézard noir est dans les standards de l’éditeur, qui nous a habitué à de très beaux livres. La traduction fait ressortir efficacement l’état d’esprit des personnages, et les quelques pages en couleur en début de volume sont du plus bel effet. A noter que même si La Cantine de minuit compte déjà 17 volumes au Japon, l’éditeur ne s’est pour le moment engagé à ne sortir que 2 tomes (sachant que les volumes VF reprennent deux volumes VO), ce qui n’est pas en soit un problème, étant donné que, comme dit plus haut, les histoires sont relativement indépendantes. Cependant, on ne peut qu’espérer voir la série se poursuivre un peu plus chez nous, en souhaitant que l’adaptation en drama diffusée sur Netflix aidera à faire connaitre le manga.

La Cantine de minuit est donc une excellente surprise de ce début février. Je souhaite à ce manga qui nourrit le coeur, et que l’on lit sourire aux lèvres, de trouver son public. A conseiller à tous les amoureux de la culture japonaise.

Publicités

14 réflexions sur “ Découverte manga #2 – La Cantine de minuit ”

  1. Découverte intéressante. Malheureusement, les quelques deux-trois milliers de lecteurs jugeront uniquement sur l’aspect graphique (quand on est con…), ce qui me remet encore plus en question pour Mob Psycho 100, qui est encore moins beau que La cantine de minuit.
    Le Lézard Noir a des couilles en diamant, mais est-ce que ça sera pareil du côté de Kurokawa ?
    Désolé, je m’égare.
    Bon article. J’attends demain pour la troisième découverte.

    Aimé par 1 personne

    1. Personnellement j’aime beaucoup le style graphique de ce titre et ait essayé d’abolir de mon esprit les notions de beau/moche…
      Mob Psycho 100 par contre c’est pour moi le comble du vide visuel…

      Merci! Mais je pense pas publier avant quelques jours XD en semaine, plus dur d’écrire!

      J'aime

  2. « A noter que même si La Cantine de minuit compte déjà 17 volumes au Japon, l’éditeur ne s’est pour le moment engagé à ne sortir que 2 tomes (sachant que les volumes VF reprennent deux volumes VO) »

    Dommage qu’il n’y ait pas plus de certitudes sur la parution de la suite. Ni du rythme de sortie d’ailleurs…

    Aimé par 1 personne

  3. Cela a été un coup de cœur pour moi que La cantine de minuit, j’ai des sueurs froides en songeant que j’ai failli passer à côté à cause des dessins, parce que c’est vraiment un titre savoureux.
    http://blog.mangaconseil.com/2017/02/chronique-la-cantine-de-minuit-on-y.html
    Pour tous ceux qui aiment les tranches de vie… Je pense que c’est un titre qui est susceptible de trouver son public en dehors des lecteurs de mangas.

    Aimé par 2 people

  4. Mais… ça m’a l’air génial ! Mais… pourquoi on m’en a pas parlé avant ? Faut trop que je me le chope et que l’éditeur continue à les présenter en français ! Merci beaucoup pour cette découverte, hop ! Dans ma liste d’achat !

    Aimé par 1 personne

    1. Que d’enthousiasme! C’est en effet un super titre! Ravi que l’article te plaise et te donne envie de te procurer la série (c’est le but en meme temps, non?) A priori l’éditeur semble chaud pour aller un peu au delà de 2 volumes, c’est une bonne nouvelle!

      J'aime

  5. Je suis une lectrice superficielle, quelque soit l’histoire c’est souvent le dessin qui va me pousser à l’achat.. Ma préférence va pour les dessins réalistes, les traits précis et délicats, les pleines pages de paysages démentielles, les vignettes avec des détails précis ! Ajoute de la couleur à tout ça et je peux devenir hystérique d’amour. Maaaaaais de temps en temps, j’essaye de sortir de mon carcan et je m’ouvre à des œuvres au dessins plus naif.. C’est grâce à ce quotas que la Cantine de minuit à rejoint ma PAL ! Hâte de le lire et de découvrir ses personnages aux histoires atypiques.. Je reviendrais te dire si j’ai été emballée !

    > Ce commentaire est peut-être un doublon, parrdonnn, j’ai quitté la page une minute et à mon retour, plus de commentaire.. Je me souviens plus s’il a disparus parce que je l’ai validé :/

    Aimé par 1 personne

    1. Nous sommes deux à apporter une telle importance à l’aspect graphique (je pense que ça se ressent un peu quand j’écris, non?). Ravi que le titre finisse chez toi!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s