Découverte Manga #1 – Bungo Stray Dogs

Fiche technique

Auteurs: Kafka Asagiri/HARUKAWA35

Type: Seinen

Genre: Action-Drame-Mystère

Editeur VF: Ototo

Nombre de tome parus: 2 (11 en cours au Japon)

Prix: 7,99€

Pour mon premier article, j’aurais pu vous présenter un de mes manga chouchous, et représentatif de ce que j’aime en général… MAIS. Mais j’en ai décidé autrement (peut-être par peur de me confronter tout de suite à un titre à l’analyse bien plus complexe).

Toujours est-il qu’aujourd’hui on parle de Bungo Stray Dogs, un manga dont les deux premiers volumes sont parus cette semaine, et qui est au total opposé de ce que j’ai pour habitude de lire (ou du moins, de ce que je préfère lire en ce moment). Pour tout dire, à l’origine, le titre ne m’intéressait absolument pas, et tout le tapage autour de sa sortie me rebutait d’autant plus à me le procurer. Par ailleurs, je n’ai jamais été pleinement satisfait d’un titre proposé par Ototo, qui est un éditeur avec lequel j’ai beaucoup de mal (NON j’ai pas lu Adekan et OUI il faut que je m’y mette…). J’ai cependant été faible… et je ne le regrette pas du tout, car même si l’on est loin du coup de coeur, Bungo Stray Dogs a su me plaire, alors que je partais en m’attendant au pire. Petite précision avant de commencer: chronique garantie sans spoil. 

Dans Bungo Stray Dogs, nous suivons les aventures d’un petit groupe d’inspecteurs dotés de pouvoirs surnaturels: rien de bien nouveau à l’horizon, me direz-vous? Et bien si! En effet, chacun des membres de l’agence est en fait la réincarnation d’un célèbre auteur classique japonais. C’est là la principale originalité du titre, mais pour le reste, ça ressemble à beaucoup de chose que l’on a déjà lu, ce qui n’empêche pas d’apprécier la lecture de ce seinen qui sait, sur son début du moins, se montrer très captivant.

Le protagoniste, Atsushi Nakajima, est l’archétype du héros un peu couard qui se fait embarquer contre son gré par une équipe de personnages tous plus excentriques les uns que les autres dans des affaires qui le dépassent totalement. En ce sens, Bungo Stray Dogs n’est pas sans rappeler des titres comme Red Eyes Sword, par exemple. Chaque personnage présente un trait de caractère appuyé (plus ou moins inspiré de l’auteur dont il est la réincarnation) qui le définit et le rend possiblement attachant aux yeux du lecteur. Et plus qu’Atsushi, c’est Dazai qui sera mis en avant dans ses deux premiers volumes. Réincarnation du célèbre auteur de La déchéance d’un homme (entre autres), Osamu Dazai se présente comme le personnage un peu fun et barré qui sait pour autant se montrer très sérieux quand il le faut, ce qui lui assure évidemment un côté badass. Il est, selon moi, le personnage le plus drôle du manga (de part ses multiples et loufoques tentatives de suicide par exemple) et celui que je préfère, pour le moment. Cependant, même si le titre a son lot de scènes comiques qui font souvent mouche, il sait aussi se montrer bien plus sérieux et violent, et ce dès le premier volume.

Graphiquement, le trait de Harukawa35 n’est pas des plus novateur, lui non plus. Très (trop?) épuré mais cependant assez fin, il ressort des planches un certain dynamisme lors des scènes d’actions. Le manque de décors dont souffre le titre et le look androgyne des personnages masculins peuvent faire penser à Pandora Hearts, Black Butler ou Secret Service. Cependant, les personnages ne se ressemblent pas, et je n’ai eus aucun soucis d’identification, malgré leur grand nombre.

Ototo, qui semble miser gros sur cette série, nous offre une édition très qualitative: couverture avec vernis sélectif, papier bien épais et traduction sans fausses notes. Chaque volume est accompagné de belles pages couleurs sur papier glacé, et est offert pour l’achat du premier tome un pass invité Crunchyroll afin de visionner gratuitement les premiers épisodes de l’adaptation animée. Enfin (et c’est ce qui, je pense, a achevé de me convaincre de me procurer cette série) l’éditeur offre pour l’achat de chaque volume deux très sympathiques marques-pages, mettants chacun en scène une des figures de la série. C’est une initiative qui me semble toute à fait judicieuse pour faire connaître le titre au plus grand nombre.

bungo-stray-dogs-marque-pages-ototo.jpg

En conclusion, même si Bungo Stray Dogs n’a pas la prétention d’être spécialement novateur, il se présente comme un plutôt bon divertissement à suivre de près, d’autant plus que d’après les personnes ayant visionné l’anime, la série va en s’améliorant.

Publicités

8 réflexions sur “ Découverte Manga #1 – Bungo Stray Dogs ”

  1. Tu ne parles pas des phases Tsukomi entre Dazai Osamu et Kinikide Doppo, je suis déçu…
    À part ce détail optionnel, très bonne analyse, qui me donne envie d’acheter le manga. Je sens que mon porte-monnaie ne t’aime pas.
    En revanche, si tu aimes la sensation de découverte, ne regarde pas l’anime. Parce que ça risque de te spoiler sur certaines choses, notamment pour le passé de Dazai.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’est vrai, ces scène m’avaient beaucoup fait rire en plus!.. Disons que je laisse la surprise?
      Sinon merci beaucoup pour ton retour. Je ne suis pas très anime, donc je ne compte pas regarder celui-ci, mais merci d’avoir prévenu!

      J'aime

  2. Bonsoir !
    Alors, tout comme toi, toute ce raffut autour de ce titre m’a légèrement agacé. Néanmoins, je ne suis toujours pas décidée à l’acheter. Mais le fait que chaque personnage soir la réincarnation d’un grand auteur Japonais est sûrement la touche qui fait sortir l’épingle du jeu.

    Ce fut très plaisant à lire !
    Cordialement, Euphox.

    J'aime

  3. Un titre qui m’attire mais qui restera quelques temps dans ma wishlist le temps de me renflouer financièrement. Et tu a le même sentiment que moi sur les oeures d’Ototo. Je n’arrive pas à m’en imprégner, elles ne me parlent que trop peu ! Hâte de lire tes prochaines découvertes !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s